FFVL

Fil d'actualités de la fédération française de vol libre.

  1. Club des 300 dirigeantes

    La commission féminine avait relayél’appel à constituer le Club des 300 dirigeantesen juin et plusieurs responsables avaient candidaté. Finalement le CNOSF a retenu deux membres de notre fédération et c’est très bien vu qu’il y a une centaine de fédérations au CNOSF et si la FFVL est active, elle ne fait pas partie des plus grosses fédérations !

    Ce sont  Mallory Fossard(MF)et Sara Gill(SG)qui nous représentent.Elles sont toutes les deux parapentistes.

    Mallory estmembre du club Les Ailes de la Séranne et du comité directeur du CDVL de l’Hérault où elle est responsable des sites des pratique.

    Sara est co-présidente de la Coupe Icare , présidente de la commission financière de la fédération, membre du Comité d’éthique et a été longtemps responsable du club de St Hilaire.

     

    Entretien croisé avec Sara et Mallory :

    Pourquoi faites-vous du parapente?

    MF : Mon conjoint faisait déjà du parapente quand nous nous sommes rencontrés. Un jour il me dit "ça te dirait, toi de faire du parapente?" j'ai répondu "oui, pourquoi pas " en pensant à une session découverte en bi-place.

    Une semaine plus tard, il avait acheté du matériel pour moi et s'était renseigné auprès du club près de chez nous, je n'avais jamais vu un parapente en vrai, ma connaissance se limitait " aux vracs de la semaine" (pas forcément le plus encourageant...)

    Il a eu de la chance, j'ai adoré. J'ai pu profiter du programme "voler au feminin", dans mon club, c'était école tous les mardis et on avisait la veille avec la météo, et, pour les femmes, 10 euros la journée. J'ai fait énormément de gonflage et mes premiers vols treuillée au parc des îles à Hennin Beaumont !!!! puis sur les falaises de la mer du Nord. Parce que oui, ça vole dans le Nord !

    Maintenant, je trouve que la pratique du parapente me permet de m'affirmer et d'affirmer mes choix et envies, parce que, en parapente, nous sommes seules sous la voile et se sont nos choix en fonction de nos envies, de notre analyse et de comment on se sent et c'est hyper important de se positionner. Personne ne vous reproche un choix, ou alors si un-e pilote vous pousse à vous mettre en l'air alors que vous ne le sentez pas, fuyez-le-la 😅 . On fait ses choix pour sa sécurité et je trouve que cela me permet de plus m'affirmer dans ma vie en dehors du parapente.

    SG : D’abord pour les sensations de liberté en évoluant en trois dimensions mais aussi pour le contact humain, que ce soit sur les sites en France ou le contact avec des parapentistes locaux quand on voyage à l’étranger.

    Pourquoi avez -vous pris des responsabilités dans la FFVL et lesquelles? qu'est-ce qu'elles vous apportent?

    SG : Le parapente a apporté tellement de plaisir à ma vie que je trouve normal de rendre un peu de mon temps pour le bien de notre sports et ses pratiquants.

    MF : Je n'ai pas vraiment choisi de prendre des responsabilités, c'est le président de mon club qui m'a proposé parce que, devinez quoi?, il n'y avait pas assez de femme pour la proportionalité 😏véridique et je me suis dit que tant qu' à y être autant le faire bien

    Que diriez-vous aux pratiquantes pour leur donner envie aussi de participer à la vie fédérale ?

    MF : Ce n'est pas facile mais les hommes ne savent pas mieux que nous, en fait, on apporte clairement une vision différente et pour faire avancer les choses, il faut y aller, personne ne va vous en vouloir de ne pas être opérationnelle dès le début, on peut y aller doucement prendre quelques petites actions en charge, s'entourer et rien n'est gravé dans le marbre, on peut faire des erreurs, rebrousser chemin et y retourner.

    SG : Participer à la vie fédérale est enrichissant car on apprend, on fait de jolies rencontres et en plus on participe aux décisions collectives qui font évoluer notre sport!

    Et bien sûr, n'hésitez pas à mettre votre grain de sel perso😁

    SG : C’est clair que le pourcentage de femmes est faible à la FFVL, à la fois au niveau licences que dans les instances dirigeantes mais lors du lancement du club des 300 femmes dirigeantes j’ai vu que la même situation existe dans presque toutes les fédérations sportives. C’est excellent que le CNOSF encourage des femmes pour essayer de remédier ceci.


     

     

     

     

    Fichier attachéTaille
    Icône image club des 300.jpg152.4 Ko
  2. JO Paris 2024 : 70 volontaires pour la FFVL!

    Vous avez été très nombreux à candidater et à répondre à l'appel lancé en juin.

    C'est Paris 2024 qui a retenu les 70 volontaires auxquels notre fédération avait droit. Le critère de la mixité a été important.

    Bonne continuation  et merci aux volontaires.

  3. Un rasmo passionnant

    RASMO = rassemblement des moniteurs

    80 moniteurs et monitrices et un week-end échanges/formation très dense et passionnant par son contenu :

    • Le point sur la saison écoulée marquée par l’augmentation du nombre de stagiaires et de pratiquants licenciés. Ce que nous avions analysé comme un des effets de la pandémie COVID se prolonge. Il dépend de nous tous de bien accompagner l’engouement pour le vol libre !
    • Progrès décisifs cette année dans la mise au point d’une charte : la charte « Paracheck », résultat d’un gros travail du Comité national parapente avec les ateliers de révision pour harmoniser les rapports et les rendre plus transparents.
    • Bilan présenté par L’ENSA et les cadres techniques sur les formations des moniteurs tant professionnels que bénévoles avec des progrès quantitatifs et qualitatifs. Le suivi des cohortes formées dans leur vie professionnelle indique que le choix du métier de moniteur se prolonge dans la durée en permettant plus la mono activité.
    • Echanges entre cadres associatifs :Les moniteurs fédéraux venus en nombre important abordent plusieurs points liés à la formation des moniteurs (notamment la disponibilité nécessaire), les différences entre la progression du pilote en club et en école de club, soulignent l’importance de renouvellement et augmentation des moniteurs associatifs en structures, les besoins d’amélioration de la communication et mise en réseau des moniteurs fédéraux, ainsi que la nécessaire évolution de l’intranet.
    • Présentation des nouveaux livrets de formation digitalisés pour un meilleur suivi personnalisé des formations à tous les niveaux et bilan de l’opération « Voler mieux »qui est très demandée par les clubs : la nécessité d’une formation continue continue tout au long de la vie de pilote est une idée qui progresse, comme celle du rôle important de l’animateur sécurité.
    • Bilan de l’accidentalitétout particulièrement en situation d’encadrement avec une conclusion : l’apprentissage du vol, tout particulièrement celui des différentes manœuvres en l’air, doit être très progressif, le passage par la pente-école est fondamental.
    • Cette conclusion est confirmée par tout ce que l’on peut savoir aujourd’hui sur les facteurs non techniques : Christophe Dejouy a partagé de façon très pédagogique les données actuelles des neurosciencessur le circuit dans le cerveau d’un apprentissage, depuis les sensations, leur interprétation jusqu’à la construction des bonnes réponses pour évoluer dans un milieu qui n’est pas notre milieu naturel.
    • Elle est aussi confirmée par l’expérience d’autres activités aériennes comme celle de l’aviation : Fabrice Levoyer a partagé les pratiques dans l’aviation et l’importance de tous les facteurs non techniques qui doivent trouver plus de place dans notre réflexion, dans les contenus d’apprentissage et dans tous nos documents : de nouveaux documents sont produits et les intègrent.
    • Des progrès sont aussi possibles dans tout ce qui peut sauver la vie en cas d’incident de vol : Pierre Paul Menegoz confirme qu’il est vital de surmonter toutes les réticences de tirer le parachute de secours rapidement et d’apprendre les bons gestes pour le faire et Jean-Philippe Gallat présente un outil qu’il a conçu pour faciliter l’extraction, augmenter sa vitesse et son efficacité en diminuant une bonne partie des aléas. Le dispositif peut être individuel installable sur la très grande majorité des sellettes, il peut aussi être télécommandé par le moniteur qui constate que le stagiaire ne répond pas à la consigne « secours ! »
    • Des progrès sont aussi possibles dans les outils d’enseignement : les masques de réalité virtuelle peuvent permettre de découvrir plus facilement les trois dimensions de nos évolutions, le circuit d’approche de l’atterrissage avant le premier vol ou les manœuvres de pilotage : Julien Millot a fait essayer les masques et les films qu’il a conçus pour l’École des Grands Espaces.
    • Enfin, les commissions « espaces de pratique », « développement durable et le Comité fédéral d’éthiqueont fait part de leurs travaux : pérennité de nos sites, qualité des renseignements facilement accessibles, sont des éléments précieux et la FFVL est engagée dans une démarche de digitalisation vers un système d’intégration géographique. Notre cadre de pratique est le milieu naturel et il est important de mieux le connaître pour mieux le défendre. Tous ces éléments font partie d’un métier et des responsabilités de tout encadrant qui se doit de respecter les personnes et les valeurs de notre fédération.
    • Enfin passionnant par tous les échanges informels que la rencontre d’environs 80 moniteurs et monitrices permet : après deux d’interruption pour cause COVID, quel plaisir de se retrouver et d’accueillir quelques nouveaux moniteurs !

       

       
      Fichier attachéTaille
      Icône image 20221119_153914.jpg3.78 Mo
      Icône image 20221119_153914.jpg3.78 Mo
    • Championnat de France de Cerf-Volant Acrobatique - du 22 au 25 septembre - Berck sur Mer

      C'est donc l'heure des résultats du Championnat de France 2022 de Cerf-Volant Acrobatique

      Après une ultime manche sélective jeudi 22 septembre, la finale du CdF 2022 s'est déroulée sur 2 manches complètes les 23 et 24 septembre dans des conditions météo très variées (peu de vent en début de première manche puis de plus en plus de vent et de pluie).

      Les résultats ont été anoncés lors de la remise des prix qui a eu lieu dimanche 25 septembre, à 11h, en présence de M. Bruno Cousein, maire de Berck-Sur-Mer, et de M. Jean-Jacques Opresco, adjoint au maire chargé des sports et de l'événementiel.

      • Dans la catégorie "individuels 2 lignes", il y avait 8 pilotes participants (sur 11 qualifiés). Sont montés sur le podium :
      1. Julien Lahyani (Champion de France 2022)
      2. Jérémy Dupont (vice-champion de France)
      3. Marc Levesque (3ème)

       

      • Dans la catégorie "Paire 2 lignes", 2 participants (sur 3 qualifiés), on retrouve :
      1. Courrant d'Air (Champion de France 2022)
      2. Alter Ego (vice-champion de France)

       

      • Dans la catégorie "Equipe 2 lignes", 3 équipes se sont affrontées, donnant le classement suivant :
      1. Start Air (Champion de France 2022)
      2. Panam Air (vice-champion de France)
      3. Aéro Ch'Ti (3ème)

       

      • Enfin, pour la catégorie "individuel multi-lignes", avec 3 participants (sur 6 qualifiés) :
      1. Bruno Duval (Champion de France 2022)
      2. Rémy Nollet (vice-champion de France)
      3. Nicolas Pecq.

      Bravo à tous pour leur résultats respectifs !

         

       

      A noter que cette année le CNCV avait décidé de récompenser également, pour chaque catégorie, le meilleur compétiteur en précision et le meilleur compétiteur en précision au travers de 6 titres de Champion National.

      On retrouve donc, pour le titre de Champion National de Précision :

      • Mathieu Mayet en individuel 2 lignes
      • Courrant d'Air en paire 2 lignes
      • Start Air en équipe 2 lignes
      • Bruno Duval en individuel multi-lignes

       

      Pour le titre de Champion National de Ballet :

      • Julien Lahyani en individuel 2 lignes
      • Courrant d'Air en paire 2 lignes
      • Start Air en équipe 2 lignes
      • Bruno Duval en individuel multi-lignes

      Enfin, nous avons également voulu encourager la jeunesse qui représente la relève en décernant 1 prix spécial "espoir individuel 2 lignes" à Marguerite Vitrac et un prix spécial "espoir individuel multi-lignes" à Nicolas Pecq.

      Côté juges, la Commission Compétition Cerf-Volant remercie l'implication et le dévoument de toute l'équipe. Soulignons tout particulièrement le prix décerné par le corps arbitral françis à Alesk Gornet, sur proposition d'Evelyne Falaix.

      L'animation (micro) de ces 4 jours a été assurée par Dominique Miquet.

      Saluons également la présence de R-Sky Events et du club Flandr'En Vol qui sont venus décorer le ciel autour du terrain d'évolution des pilotables pour faire de cette compétition une rencontre cervolistique encore plus belle et complète pour la plus grande joie du public venu, notamment dimanche, apprécier les démonstrations des compétiteurs qui ont clos ces 4 jours de championnat.

        

         

       

      Pratiques: 
    • Dernière étape de la coupe du Monde de Voltige - les français sur tous les podiums

      La dernière étape de la coupe du Monde de Voltige s’est déroulée en Albanie à LLogara du 14 au 17 septembre 2022.
      4 manches solo et 3 manches synchro ont été réalisées.

      Chez les filles, Maud Perrin gagne (2ème à l'AWQ) devant Juliette Liso-Y-Claret et Jennifer Marlen (AUT).

      Les Français sont fortement représentés sur le podium, mais se font ravir en AWT et AWQ la première place.
      En AWT en l’absence de Theo De Blic (blessé la veille de la compétition à Chamonix), c’est Bicho qui remporte la compétition devant Mael et Axel.


      Podium AWT : Bicho Carrera (1) - Mael Jimenez (2) – Axel Coste (3)

      En AWQ Vincent Tornare (SUI) remporte cette compétition devant Maud et Maxime :

      Podium AWQ : Vincent Tornare (SUI) - Maud Perrin (2) - Maxime Casamayou (3)

      Tous les résultats :  https://results.acroworldtour.com/competitions

      Le site Acro tour (en construction ) : https://acroworldtour.com/

       

      Classement final de la coupe du Monde de voltige 2022 :


      AWT finale 2022
      Bicho Carrera (1) – Axel Coste (2) - Mael Jimenez (3)

      2022 AWT Final Standings

      AWQ finale 2022
      Maxime Casamayou (1) -Vincent Tornare (SUI -2) - Maud Perrin (3)

      2022 AWQ Final Standings

      Women finale 2022
      Maud Perrin (1ère)- Juliette Liso Y Claret (2ème) - Gabrielle Maria-Fonck (Germany) (3ème).

      Bravo à nos champions !

    top
    Copyright © 2016 Comité départemental de vol libre des Alpes Maritimes - Tous droits réservés
    Joomla 3.6 est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public - Template JSN Pixel adaptation CDVL06